Compta Santé

Infirmiers libéraux

Pourquoi ne pas confier votre comptabilité à un expert qui connaît vraiment votre secteur ?

La comptabilité des infirmiers libéraux

Déclaration 2035, formulaire P2PL, calcul Urssaf, les honoraires rétrocédés et leur comptabilisation avec les remplacements d’infirmière libérale sont autant de questions posées au sujet de la comptabilité des infirmiers libéraux. La question comptable devient compliquée pour les infirmiers qui s’installent à leur compte. Afin de pouvoir s’occuper pleinement de ses patients, il est donc plus intéressant de s’adresser à des experts-comptables spécialisés.

La compta santé de l’infirmier libéral : les diligences de l’expert-comptable libéral

Un expert-comptable spécialisé dans les professions libérales est en mesure d’assurer la gestion comptable  d’un infirmier libéral selon le régime fiscal du cabinet.

Pour les infirmiers établis à leur nom sous le régime micro BNC (recettes annuelles inférieures à 32 900 €), il n’est pas nécessaire de tenir une comptabilité. Il suffit de remplir le livre de recettes et de déclarer les revenus sur le formulaire 2042C.

Concernant la comptabilité infirmier libéral soumise au régime de la déclaration contrôlée (BNC), il existe plusieurs obligations à remplir, que vous pouvez confier à l’expert-comptable :

  • Tenue d’une comptabilité de trésorerie (livre de recettes et dépenses) ;
  • Tenue d’un registre des immobilisations et des investissements ;
  • Conduite d’un inventaire annuel ;
  • Déclaration 2035;
  • Calcul Urssaf infirmière libérale;
  • Calcul des diverses cotisations sociales (assurance-maladie, assurance-vieillesse, syndicats, etc.)

Les infirmiers de la profession libérale qui s’établissent en société (SEL) sont soumis à l’impôt sur le revenus (IR) ou à l’impôt sur les sociétés (IS). Ils doivent pour leur part fournir une comptabilité de type créances-dettes :

  • Tenue de la comptabilité en partie double ;
  • Conduite d’un inventaire au moins tous les 12 mois ;
  • Suivi comptable et révision comptable ;
  • Établissement des comptes annuels ;
  • Établissement de la liasse fiscale (bilan comptable, compte de résultat et annexe incluant la déclaration Decloyer) en lieu et place de la déclaration fiscale 2035.

Par ailleurs, l’expert-comptable libéral fournit une prestation de conseil sur la comptabilité d’un infirmier libéral :

  • Gestion des chèques vacances profession libérale;
  • Gestion de la Cesu profession libérale.

Enfin, l’expert-comptable peut être chargé de missions administratives :

  • Envoi de la déclaration fiscale 2035 et des déclarations sociales ;
  • Requêtes auprès de l’administration fiscale.

Le comptable infirmière libérale : un allié précieux en début d’activité

Avant de faire face au formulaire 2035, au calcul de la cotisation Urssaf de la profession libérale et aux autres obligations légales liées à la compta santé, l’infirmière qui s’établit à son compte doit créer son entreprise.

À ce stade, l’expert-comptable de la profession libérale représente un conseiller incontournable pour :

  • L’établissement du business-plan et la recherche de financement ;
  • La recherche et l’évaluation d’un cabinet en vue de racheter une patientèle intéressante ;
  • Le choix du statut juridique et du régime fiscal ;
  • La déclaration d’activité auprès de l’Urssaf avec le formulaire P2PL.

Le cabinet d’expertise comptable peut effectuer toutes les démarches administratives requises lors de la création d’entreprises.

L’expert-comptable de la profession libérale peut également aider l’infirmière libérale à mettre en place son organisation comptable dès le début, afin de faciliter sa gestion comptable et financière sur le long terme. Il peut établir un bilan conforme au plan comptable pour médecin et professionnels de la santé, afin d’intégrer facilement les dépenses spécifiques comme :

  • Les honoraires rétrocédés et leur comptabilisation;
  • Les dépenses mixtes (local, voiture, téléphone, ménage, etc.) ;
  • Les immobilisations et outillages divers.

Le comptable de l’infirmière libérale va également établir un prévisionnel complet, incluant les dépenses quotidiennes, les charges fiscales et sociales. Cela permet au chef d’entreprise d’exercer son activité et de gérer la question comptable en toute quiétude, car il est à même d’anticiper ses besoins en fonds de roulement.

Bien entendu, le tarif d’un expert-comptable pour infirmière libérale est à fixer selon l’étendue de sa mission et sa disponibilité. Un spécialiste de proximité coûtera généralement plus cher qu’un prestataire en ligne, mais ce dernier peut aussi proposer un accompagnement réactif.

Pilotage et développement de l’activité

Le comptable de l’infirmier libéral est aussi d’une aide précieuse lors des différentes phases de développement du cabinet. Il peut conseiller l’infirmier et l’assister au niveau administratif pour les sujets suivants :

  • Contrat de collaboration infirmier et remplacements infirmière libérale;
  • Passage d’une entreprise individuelle à une SEL, nécessitant souvent d’acheter une patientèle ;
  • Regroupement de cabinets et étude de la fiscalité de l’infirmière libérale relative à cette opération.

Dans la gestion comptable de l’infirmier libéral au quotidien, le cabinet d’expertise comptable peut conseiller sur les aspects suivants :

  • Le choix d’une solution informatique adaptée selon la progression de l’activité ;
  • La mise en place et l’explication des indicateurs-clés pour piloter l’activité ;
  • Comparaison avec les moyennes du secteur afin de situer le cabinet, et éventuellement ajuster les prix.

Avec le changement de statut (passage en SEL), le calcul cotisation Urssaf d’une infirmière libérale peut également changer. Le collaborateur comptable spécialisé dans les professions libérales pourra facilement réaliser les déclarations, puisqu’il connaît tous les détails de la fiscalité de l’infirmière libérale et effectue une veille réglementaire sur le sujet.

Ainsi, grâce à l’accompagnement d’un expert-comptable, l’évolution de l’activité se fait dans le respect des exigences légales et des échéances.

Comptable pour infirmière libérale : comment choisir son collaborateur ?

Les critères de base sont simples. L’expert-comptable doit être diplômé (DSCG et DEC) et appartenir à l’ordre des experts-comptables. C’est un gage de compétence et de respect de la déontologie.

Ensuite, il est important de choisir un collaborateur expérimenté qui a déjà travaillé avec un professionnel de la santé. Il doit bien connaître les obligations d’un cabinet d’infirmier avec le formulaire 2035, le régime fiscal applicable, notamment le calcul Urssaf, et toutes les démarches relatives à la déclaration et le développement de l’activité (imprimé P2PL, changement de statuts juridiques).

Enfin, le relationnel est aussi déterminant. Qu’il s’agisse d’un cabinet de proximité ou d’un expert-comptable en ligne, assurez-vous que votre collaborateur est disponible pour répondre à vos questions. Dans cette optique, le tarif expert comptable pour infirmiere liberal peut paraître assez élevé, mais vous gagnez en sérénité, et disposez de plus de temps pour vos patients.

Dans tous les cas, veillez à bien examiner la lettre de mission. Elle mentionne en détail toutes les diligences de l’expert-comptable, les honoraires et les diverses modalités de votre collaboration. Ce document fait office de contrat. Pensez donc à bien formuler vos attentes afin de le modifier si nécessaire, avant de procéder à la signature.